Comité Ado des Cafés Littéraires 2022-23

Thumbnail

C'est quoi le Comité Ado ?

Le Comité Ado des Cafés littéraires regroupe des adolescent·e·s des collèges & lycées de Montélimar. Toute l’année nous lisons des romans, nous les commentons, et à la fin du printemps, nous défendons nos préférés auprès du comité de lecture adulte des Cafés Littéraires afin d’influencer le programmation du festival. Depuis 6 ans, les Cafés Littéraires nous confient la médiation littéraire d’une rencontre en public, le samedi au cœur du festival. C’est pour nous l’occasion de rencontrer et faire parler les auteurs et autrices des livres qu’on a aimés. Nous participons au choix du lauréat ou de la lauréate du Prix "C'est super" des Cafés Littéraires (doté de 2000€).

Au cours de l'année, nous allons voir d'autres Festivals littéraires (Voiron, Grenoble,...), pratiquer la lecture à voix haute avec un comédien, inviter et rencontrer un auteur ou une autrice en dehors du Festival, participer à différents événements littéraires sur le territoire.

Avec le soutien du Rectorat de Grenoble, des Cafés Littéraires de Montélimar notre structure partenaire porteuse, au travers du Contrat de ville.

Au Collège Europa cette année, le comité Ados est composé de Alexi, Bérénice, Hombeline, Liam, Marie, Raphaël, Roman, Sabrine, Sara, Séliana, Shamsi, Tilyan (3e), Hedi, Youssef, Zina (4e ), Camile, Célestin (5e).

En lecture dans le Comité ado

Thumbnail

Quelques moments sans gravité

Karin Serres.- Alma 01.2023 149p.

Aline a 7 ans lorsque, pour la première fois, elle est affranchie de gravité. Elle reste quelques secondes en l’air, tente une brasse en apesanteur, puis retombe dans la piscine dans laquelle elle plongeait. Grisée par cette sensation, elle réessaie, encore et encore, mais tombe à pic dans l’eau à chaque fois.

Le phénomène se reproduit durant son adolescence, puis quelques fois encore, avant de disparaître. Prudente cependant, elle emporte toujours avec elle de quoi la garder les pieds sur terre.

Sa rencontre avec Cloda, une jeune femme aux tenues animales, drôle et souriante, va changer le cours des choses. Est-elle réellement la seule, l’unique personne à travers le monde à avoir été affranchie, quelques secondes durant, de la gravité terrestre ?

J’ai adoré. C’est assez bien écrit, mais c’est surtout le fantastique qui vient s’infiltrer dans le réel, cette part de surréalisme, qui donne envie de lire, car tout est possible. Même si la fin est un peu décevante parce que tout reste ouvert, mais peut-être était-ce l’intention de l’autrice, de laisser le lecteur imaginer, alors en ça c’est réussi.

Raphaël 3e

Thumbnail

La sauvagière

Corinne Morel Darleux.- Dalva 10.2022

Un beau jour, la jeune femme décide de fuir en moto, une vie citadine pour laquelle elle ne se sent pas faite ; la routine au travail, l'ennui, les exigences des clients, la pression, la fatigue, les artifices de la société consumériste, la sursollicitation des sens, de l'attention, ont raison de sa résistance. Malheureusement pour elle lors de sa fuite, un moment d'inattention lui vaut un accident funeste. En se réveillant, elle a du mal à prendre conscience de la situation et découvre qu'elle a été soignée par deux femmes aux caractères paradoxalement opposés. L'une à la lisière de la folie si elle n'a pas encore été franchie et l'autre une femme mystérieuse, muette et à la nature irréelle.

C'est avec une poétique singulière, délicate, sensible que la narratrice déroule le fil des événements qu'elle vit tout au long du roman, certains sont pour le moins étranges et tiennent d'une véritable altérité.

Sabrine 3e


 

Rencontrer l'écrivain Sylvain Pattieu

Médiation littéraire en public par le Comité Ado

Jeudi 12 janvier 2023 - 18:00 - Old School Café

Thumbnail
Sylvain Pattieu au milieu des lecteurs et lectrices du Comité Ado des Cafés littéraires

Retour d'expérience sur la rencontre avec Sylvain Pattieu

 

J’ai bien aimé l’ambiance. ça ne m’a pas dérangé qu’il y ait du monde. Je me sentais à ma place.

Lors de la lecture à voix haute, j’avais le trac, je me sentais oppressé.

Moi, j’avais peur. J’osais pas poser des questions. J’étais intimidé, c’était ma première fois.

C’est comme quand tu sautes d’un endroit un peu haut, quand tu le fais, tu te rends compte que c’était pas si difficile et tu as envie de le refaire.

 

Il n’est pas comme je l’imaginais (un écrivain c’est imposant, charismatique, hors du commun). Il était quelqu’un d’ordinaire, accessible, qui parlait de tout facilement, sans trop en faire. Même, il nous posait des questions. Il s’intéressait.

Sylvain Pattieu, il parle bien, il est passionnant, il raconte bien sa vie sans qu’on en ait l’impression. On ne s'ennuie pas. Il est trop gentil !

 

Le fait qu’il ait écrit exprès un texte pour nous dans la journée (il a écrit le premier chapitre du tome 4 de Hypallage en 45mn juste avant de nous rejoindre) c’était magnifique ! ça m’a donné envie de lire le 4. 

On a compris qu’il s’inspire vraiment de sa vie, que beaucoup de choses qu’il décrit, il les a vécues (comme la bagarre entre Lina et Margaux). 

La discussion à la fin avec le public, sur la violence dans la cour, qui traverse les générations, c’était un moment insolite.

Les gens nous ont dit qu’ils voulaient revenir, que c’était génial, qu’ils viendraient voir toutes les rencontres animées par les ados.

Thumbnail
Lecture à voix haute de la scène d'intro (d'anthologie) de Amour Chrome par Nina & Bérénice. photo©Anna Farid
Thumbnail
photo©Anna Farid

Atelier Lecture à voix haute

avec le comédien Jacques Merle

CDI - Mercredi 4 janvier 2023 13:30 > 16.30

Thumbnail

Pour préparer la rencontre avec l'auteur Sylvain Pattieu, nous avons choisi des extraits de ses livres à lire à voix haute lors de la médiation littéraire en public que nous animerons le jeudi 12 janvier au Old School Café à 18h.

Le comédien Jacques Merle nous a fait travailler ces lectures, conseillé dans nos choix, mis en confiance. dans la bonne humeur et avec les petites douceurs qui vont bien...

Thumbnail
Thumbnail
Thumbnail

Rendez-vous avec Sylvain Pattieu

animé par le Comité Ado des Cafés Littéraires

Jeudi 12 janvier 2023 - Old School Café - 18:00

Thumbnail
Thumbnail

Le Prix Clara

Qu'est-ce que c'est ?

 

Le prix Clara est un concours de nouvelles pour les adolescents de 13 à 17 ans. Les lauréats voient leur texte publié dans un recueil de nouvelles.

Les Éditions Héloïse d’Ormesson ont fondé ce prix dédié aux adolescents en 2006 en mémoire de Clara, décédée subitement des suites d’une cardiopathie à l’âge de 13 ans.

C’est pourquoi les bénéfices engendrés par la vente du recueil de nouvelles sont reversés à l’Association pour la Recherche en Cardiologie du Fœtus à l’Adulte (ARCFA) de l’Hôpital Necker-Enfants malades.

En outre, depuis 2019, les Éditions Fleurus s’associent aux éditions Héloïse d’Ormesson pour organiser le prix et publier le recueil des nouvelles gagnantes.


Raphaël 3e

Raphaël Lauréat du Prix Clara

Récit d'une journée particulière

Mercredi 16 novembre 2022 - Paris - Hôtel de Ville

Thumbnail
Séance photo avec les 6 lauréat.e.s ©Gérard Cambo
Thumbnail
Séance de dédicace à la librairie Ici

Ma journée de Lauréat

Lorsque j’ai envoyé ma nouvelle Inhumation aux Éditions Fleurus, jamais je n’aurais pensé être lauréat. A ce moment-là, j’avais 12 ans, en dessous de l’âge minimum pour participer ; heureusement, j’en aurais 13 au moment de la publication du recueil : j’étais en règle.

J’avais découvert le prix par le biais du Comité ado des Cafés littéraires, le club de lecture que j’ai rejoint en 5ᵉ au Collège Europa et qui a depuis grandement élargi mes horizons de lecture. Nous avions reçu le recueil de 2021 en service de presse et j’avais adoré. À la fin du livre était expliqué comment participer. J’avais décidé de tenter ma chance.À mi-juillet, l’éditrice du Prix Clara m’annonçait que je j’étais lauréat. Après une ultime relecture, mon texte partait en impression. Ça y est, mon histoire ne m’appartenait plus. Ça y est, j’étais écrivain. Je l’étais déjà, certes, mais enfin c’était concret.

Le 16 novembre, je montais à Paris pour la remise du prix. Toute la journée, j’enchaînais séance photos et de dédicaces, interviews, je découvrais aussi mes cos-lauréates, avec qui je n’avais parlé que sur les réseaux, etc. J’étais sur un petit nuage.

...

Le soir, lorsque j’arrivais dans le salon de l’hôtel de ville, le stress monta d’un cran. Petit à petit, la salle se remplit. Anne Hidalgo (la maire de Paris) demanda le silence, fit son petit discours, et Claire, l’éditrice, nous invita à monter sur scène. Lorsqu’arriva mon tour, lorsque Luna (lauréate 2021) me posa la question, je répondais le plus naturellement possible, tentant par-ci par-là une touche d’humour, et il faut croire que le public a apprécié.

Et puis ce fut la fin de la journée, la fin de ce rêve éveillé. Retour au réel, retour en cours. Néanmoins, je garde un souvenir inoubliable de cette journée et de cette opportunité qui me met un pied dans l’étrier pour la suite.

Raphaël 3e

Thumbnail
Raphaël avec son éditrice Claire (pour le Prix Clara)

En lecture dans le Comité Ado

Thumbnail

Ma théorie sur les pères et les cosmonautes

Pauline Desmurs

Denoël 09.2022 192p.

Si Noé avait une arche (ce n’est pas le cas mais imaginons) et que Dieu décidait de déclencher un nouveau Déluge (ce n’est toujours pas le cas mais imaginons), la première personne que le garçon sauverait serait Béatriz. Béatriz, c’est la meilleure amie de la mère (mais il n’est pas dupe, il voit bien qu’il y a plus que de l'amitié entre elles). Noé, il l’adore, Béatriz. C’est avec elle qu'il passait tous les bons moments de sa vie. J’écris tout cela à l’imparfait car la tâche a été plus forte, un cancer fulgurant, mortel. La deuxième personne que Noé ferait monter sur son arche, ce serait Alexandre, le vieux monsieur un peu perdu qui va réfléchir tous les jeudis devant la tombe de sa mère. Il est gentil, Alexandre, mais il n’a jamais connu l’affection maternelle. Ensuite, Noé ferait monter les arbres, les plantes et les animaux. Il aime regarder l’écorce des arbres, les insectes qui y creusent des routes, qui s’engouffrent dans cette carapace végétale pour s’y installer ; il écoute les plantes parler et les oiseaux chanter. Et puis il larguerait les amarres de son arche, emportant le nécessaire, laissant à la merci de l’eau le père et ses amis cosmonautes.

Ce roman est brillant, la voix de Noé si juste qu’on y croirait presque, qu’on y croit, en fait. Bien que ce soit un livre des plus tristes, il est plein d’un humour fin, disséminé au fil des pages. C’est une très belle surprise. Lisez-le !

Raphaël 3e

Thumbnail

Remise du Prix "C'est Super !"

par le Comité Ado des Cafés Littéraires

Vendredi 14 octobre 2022 - Parvis de l'hôtel de ville - 18h

 

Thumbnail
L'autrice Marie Vingtras, le président des Cafés Littéraires Christian Liotard & le Comité Ado

Pour la première fois, le Festival des Cafés Littéraires décerne un prix à un auteur ou une autrice de la programmation. En hommage à Odile Depargne-Roulot, ancienne présidente des Cafés Littéraires, qui fut enseignante passionnée de littérature vivante et de sa transmission et qui s'extasiait à chaque découverte de cette formule radieuse, simple et spontanée qui nous restera : "C'est Super !". Ce prix est doté de 2000€. La remise du prix a eu lieu lors de l'inauguration du Festival.

Le Comité Ado des Cafés Littéraires a participé au choix de la lauréate. Ce choix a fait consensus entre les lectrices et lecteurs des deux comités, adulte et ado. Nous étions heureux·se de le remettre en public à Marie Vingtras, pour son premier roman Blizzard (Editions de l'Olivier).

C’était très émouvant. Même si on connaît le contexte, c’est devenu concret d’un coup quand la fille d’Odile, à qui on rendait hommage, a parlé. C’était vraiment touchant. On était fier de participer, ça m’a émue l’histoire de sa fille.

Avant de prendre la parole, on était vraiment très angoissé. Mais quand on s’est retrouvé entre la fille d’Odile et Marie Vingtras, c’est devenu évident. L’autrice, elle mérite ! Et ce qu’elle a dit après, Marie Vingtras, c’était super !

On m’a reconnu dans la rue pendant le weekend : “C’était vous qui avez si bien parlé !”

Médiation littéraire du Comité Ado

Jean-Laurent Del Socorro pour Une pour toutes

Samedi 15 octobre 2022 - Old School Café - 10h

Thumbnail
La médiation littéraire de Jean-Laurent Del Socorro par le Comité Ado au Old School Café
Thumbnail
Nina présente le Comité Ado
Thumbnail
Liam et Zina lisent l'extrait où Julie et Méphisto se rencontrent
Thumbnail
Shamsi et Sabrine croisent le fer et les alexandrins avec Julie et Méphisto
Thumbnail
Nina et Raphaël lisent l'extrait où Julie fait face à son père qui veut la marier
Thumbnail
Jean-Laurent Del Socorro

Jean-Laurent Del Socorro, il était trop gentil. Il nous a aidé pour le stress.

On s’est un peu laissé emporter, à la questionner sur son personnage de Julie comme s’il savait ce qu’elle pouvait penser.

Ce qui est difficile c’est de trouver rapidement la bonne formulation. Parce qu’on pense quelque chose et on tente de formuler dans sa tête sa question et puis quelqu'un prend la parole entre temps et ce n'est plus le moment.

Comme on n'a volontairement pas rédigé de questions à l’avance, en même temps qu’on jette un œil dans nos notes et qu’on écoute les réponses de l’auteur et tout ce qu’il dit, il faut penser à comment formuler nos questions. C’est intense.

Il a bien argumenté pour répondre  à nos questions.

On l’a questionné, sur ce personnage principal historique au parcours extraordinaire, mais aussi sur son personnage fantastique Méphisto.

Comment il mélange les genres, s’autorise à faire des anachronismes de pensée..

Comment il a construit son roman, avec une structure théâtrale et des formes poétiques.

Ce que j’ai adoré. L’échange. La gentillesse. Il était très à l'écoute.

Il nous a même remercié.e.s. On se sentait flatté. 

J’avais l’impression que je le connaissais déjà. Comme un ami.

L’ambiance était très chaleureuse, presque familiale. Il était abordable.

On est content de l’avoir fait !

Thumbnail
Photo de famille, Jean-Laurent Del Socorro entouré du Comité Ado des Cafés Littéraires
Thumbnail
Thumbnail
Thumbnail

Une pour toutes

Jean-Laurent Del Socorro

L'école des loisirs

 

Julie d’Aubigny, 18 ans, fille du secrétaire des écuries royales de Versailles à la cour de Louis XIV, a le Diable avec elle. Littéralement. Non pas parce qu'elle a commis des péchés mais pour son corps. Corps qui lui vaut de nombreuses conquêtes après s’être débarrassée de son mari. Passionnée d’escrime et éprise de liberté, la jeune bretteuse fuit Paris, pourchassée par la police pour avoir remporté un duel. Toujours accompagnée du Diable Méphisto, elle trace son chemin à coups d’épée, étreint amants et maîtresses avec allégresse, embrassant un temps la carrière de chanteuse lyrique et faisant de chaque jour une aventure épique.

Raphaël 3e

Atelier Lecture à voix haute

avec le comédien Jacques Merle

Maison des Services publics - Mercredi 05 octobre 2021 - 13:30>16:30

Thumbnail
Préparer nos lectures à voix haute de Une pour toutes avec le comédien Jacques Merle

Lectures en amont du Festival

Carrefour des rencontres de Montélimar

Samedi 1er Octobre 2022 - Espace Public Numérique - Espace de Vie Sociale - Place Léopold 10:30 > 12:30

Thumbnail
Raphaël lit les premiers chapitres de Blizzard de Marie Vingtras à la pause café des cuisinières
Thumbnail
Shamsi et Sara lisent un extrait de Une pour toutes

Nous sommes allé.e.s faire des lectures aux cuisinières qui préparaient ce matin là la soupe au pistou pour le déjeuner au Carrefour des Rencontres. La soupe était sur le feu, c'était la pause café, en écoutant nos choix d'extraits d'auteurs des Cafés Littéraires 2022 :

Blizzard, de Marie Vingtras (L'Olivier), par Raphaël.

Une pour toutes, de Jean-Laurent Del Socorro (L'école des loisirs), par Bérénice, Sara et Shamsi.

Marcello & Co, de Thomas Vinau (Gallimard), par Madame Moulain

Un très bel accueil, une écoute attentive, des rires et des échanges.

Et après, un petit passage à la boutique de la maman de Sara, sur la même place, qui nous a offert de délicieux gâteaux !

Thumbnail
Les gâteaux de la maman de Sara...
Thumbnail
Bérénice et Sara lisent un extrait de Une pour toutes de Jean-Laurent Del Socorro invité du Comité Ado aux Cafés Littéraires

En lecture dans le Comité Ado

Thumbnail

On était des loups

Sandrine Collette

 

JC Lattès 08 2022 198p.

Vivant dans la montagne, à l'écart du monde, Liam poursuit un loup qui a eu l'audace de venir rôder autour de ses enclos. En rentrant de cette chasse, il s'attend à voir émerger son fils de cinq ans, courant les bras écartés et les yeux pétillants vers lui. A la place, il retrouve sa femme inerte, à même le sol, couverte de sang et de griffures d'ours, enveloppant son fils. Désormais seul et désespéré, que va-t-il faire de cet enfant inapte à la vie sauvage ?

Ce roman emmène le lecteur en pleine nature, sur une montagne aussi belle qu'impitoyable, avec un homme déboussolé.

Me voilà entourée d'une tension palpable, capturée par le flux des pensées de cet homme certes taiseux, mais qui nous envahit de ses sentiments à la première personne grâce à de longues phrases quasi dénuées de ponctuation. Le lecteur se retrouve ainsi en apnée, dans la tête de ce personnage dévoré par le chagrin, horrifié par ses sombres pensées.

Sabrine 3e

Thumbnail

Darwyne

Colin Niel

Rouergue

Darwyne Massily, un garçon de dix ans aux pieds rentrés et à l’intrigante démarche, vit à Bois Sec, un bidonville gagné sur l’Amazonie. Ce qu’il aime par dessus tout ? Sa mère, Yolanda Massily, une magnifique femme faisant tourner les têtes. Et ces têtes deviennent des beaux-pères, empiétant sur l’amour qu’il porte pour sa mère vénérée. Puis, soudainement, ils disparaissent sans laisser de trace. Mais quel rapport y a-t-il entre ces mystérieuses disparitions et Darwyne ? Et qu’est-ce que va découvrir Mathurine, une assistante sociale qui tente en vain d’avoir un enfant in vitro, sur ce garçon et son étrange rapport avec la forêt ?
 
Ce mystérieux roman noir nous livre petit à petit ses secrets de sa plume fluide. Le récit nous projette dans une histoire où la barrière entre réel et fantastique est fine, voir inexistante. Une excellente découverte.
Raphaël 3e
Thumbnail

Le tableau du peintre juif

Benoît Séverac

La Manufacture des livres 09 2022 299p.

Stéphane Milhas, 52 ans, est un petit patron d'une entreprise de transports ruiné par la crise des gilets jaunes. Il hérite d'un tableau de famille, une aquarelle de grande valeur dite «le tableau du peintre juif", offert à ses grands-parents par le peintre Eli Trudel et sa femme en remerciement pour les avoir cachés pendant l'Occupation. Les deux fugitifs disparaissant ensuite dans le vent de l'Histoire… En réaction, il décide alors de faire reconnaître pour ses grands-parents le statut de Justes parmi les Nations. Mais tout ne se passe pas comme prévu et il se retrouve en garde à vue...

Ce qui est intéressant, c’est le jeu de piste à travers les archives françaises et espagnoles que nous propose l’auteur pour tenter de retrouver ce couple disparu. Plus on s'approche de la fin, plus le suspense est grand. On s'est attaché à cet homme humilié, à ce quinquagénaire qui doute mais qui s'obstine. Comme lui, on veut savoir ! De dossiers secrets en interrogatoires de police, la réponse est bien cachée. Benoît Sévérac alterne le récit de la quête de son héros avec celui des deux fugitifs. C'est une belle et tragique histoire qui est loin de finir comme on s'y attend, ou comme on l'espère. Encore une superbe pépite de la rentrée littéraire.

Sabrine 3e

Thumbnail

L'inventeur

Miguel Bonnefoy

Rivages 2022

A la fin du XIXe siècle, Augustin Mouchot naît dans une famille de serruriers et semble attirer toutes les maladies. Il reste alité les premières années de sa vie, jusqu’à ce que sa mère se rende compte de ses talents en calcul mental. Il se tourne alors vers une carrière de professeur de mathématiques. Il découvre par un heureux hasard l’énergie solaire et créé une machine qui permet de cuire les aliments. Il la nommera Octave en hommage à l’empereur. Bien que celui-ci soit séduit par l’idée, Augustin se fait rattraper par son temps où l’économie est tournée essentiellement vers le charbon.

La biographie romancée d’un précurseur maudit, racontée comme une épopée, d’une écriture fluide. J’ai beaucoup aimé.

Raphaël 3e

 

Jean-Laurent Del Socorro

invité du Comité Ado des Cafés Littéraires

RDV Samedi 15 octobre 2022 - Old School Café - Montélimar

Thumbnail
Thumbnail
copyright amelie baldin

Journée de Formation Lecture à voix haute

avec les comédien.ne.s Maïa Jarville et Jacques Merle

Equipe des Cafés Littéraires au jardin - Rochemaure - Vendredi 26 Août 2022

Thumbnail
Thumbnail
Thumbnail
Publié le 25/09/2022
Modifié le 17/01/2023